Type de modèles de ecommerce

Types de modèle e-commerce

Mis à jours 2 mars 2022

De nos jours, il est plus facile que jamais pour toutes personnes créatives de concrétiser ses idées. Chaque année, nous voyons de nouvelles entreprises arrivées sur le marché avec de nouvelles gammes de produits qui peuvent être acheté facilement à partir de leurs boutiques en ligne.

Bien que de nombreux outils soient nouveaux et s’améliorent rapidement, les règles sont restées les mêmes. Si vous voulez innover et défier les attentes, vous devrez connaître votre modèle d’affaires et définir comment vous allez innover.

Dans cet article, nous parlerons des principaux modèles commerciaux du commerce électronique tant les traditionnels que ceux innovateurs.

  1. B2C.
  2. B2B.
  3. C2C.
  4. C2B.
  5. B2A.
  6. C2A.

Examinons brièvement chaque type.

Quatre types traditionnels de commerce en ligne

Si vous démarrez une entreprise de commerce électronique, il y a de fortes chances que vous tombiez dans au moins une de ces quatre catégories générales.

Chacun a ses avantages et ses limitations. En fait, plusieurs entreprises opèrent simultanément dans plusieurs de ces catégories.

1. Business-to-Consumer (B2C). Business-consommateur

Business-to-Consumer (B2C). Business-consommateur

B2C fait référence aux transactions effectuées entre une entreprise et un consommateur. Le B2C est l’un des modèles de vente les plus populaires dans le contexte du commerce électronique actuel. Par exemple, lorsque vous achetez des chaussures auprès d’un détaillant de chaussures en ligne, il s’agit d’une transaction entreprise-consommateur.

Le processus de prise de décision pour un achat B2C est beaucoup plus rapide et plus simple qu’un achat interentreprises (B2B), en particulier pour les articles de moindre valeur.

En raison de ce cycle de vente plus court, les entreprises B2C dépensent généralement moins d’argent en marketing pour réaliser une vente, mais ont également une valeur de commande moyenne inférieure et des commandes moins récurrentes que leurs homologues B2B.

Il faut aussi savoir que le B2C n’inclut pas seulement des produits, mais également des services en ligne tels que l’hébergement Web.

Les innovateurs B2C ont exploité des technologies telles que les applications mobiles, la publicité native et le remarketing pour commercialiser directement auprès de leurs clients et leur simplifier la vie.

2. Business-to-Business (B2B). Entreprise à entreprise

Business-to-Business (B2B). Entreprise à entreprise

Contrairement au B2C, le commerce électronique B2B englobe les ventes effectuées entre des entreprises, telles qu’un fabricant et un grossiste ou un détaillant. Le B2B n’est pas orienté vers le consommateur et se produit uniquement entre les entreprises. Parfois, l’acheteur est l’utilisateur final, mais souvent l’acheteur revend au consommateur.

Les ventes interentreprises se concentrent souvent sur les matières premières ou les produits qui sont reconditionnés avant d’être vendus aux clients.

Les transactions B2B ont généralement un cycle de vente plus long, mais une valeur de commande plus élevée et des achats plus récurrents.

Les innovateurs B2B récents se sont fait une place en remplaçant les catalogues et les bons de commande par des vitrines de commerce électronique et en améliorant le ciblage sur les marchés de niche.

En 2020, près de la moitié des acheteurs B2B sont des milléniaux, soit près du double par rapport à 2012. Alors que les jeunes générations entrent dans l’ère des transactions commerciales, la vente B2B dans l’espace en ligne devient de plus en plus importante.

3. Consumer-to-Business (C2B). Consommateur à entreprise

Consumer-to-Business (C2B)

Les entreprises C2B permettent aux particuliers de vendre des biens et des services aux entreprises.

Cela signifie que les consommateurs individuels mettent leurs produits ou services à la disposition des acheteurs professionnels.

Dans ce modèle de commerce électronique, un site peut permettre aux clients de publier le travail qu’ils souhaitent réaliser et de demander aux entreprises de soumissionner. Les services de marketing d’affiliation seraient également considérés comme C2B.

Par exemple, le modèle commercial iStockPhoto dans lequel des photos de stock sont disponibles en ligne à l’achat directement auprès de différents photographes.

Upwork a été l’un des premiers innovateurs de ce modèle en aidant les entreprises à embaucher des pigistes.

L’avantage concurrentiel du modèle de commerce électronique C2B réside dans la tarification des biens et des services. Cette approche donne aux consommateurs le pouvoir de déterminer leur prix ou de faire concurrencer directement les entreprises pour répondre à leurs besoins.

Les innovateurs récents ont utilisé ce modèle de manière créative pour connecter les entreprises aux influenceurs des médias sociaux afin de commercialiser leurs produits.

4. Consommateur à consommateur (C2C).

Consommateur à consommateur (C2C).

C2C est l’une des premières formes de commerce électronique. Ce modèle e-commerce est également appelé place de marché en ligne dans lequel les consommateurs peuvent échanger ou vendre des biens et des services. Ce genre de business fait des profits en facturant des frais de transaction ou d’inscription.

Les entreprises en ligne comme Craigslist, eBay et Amazon ont été les pionnières de ce modèle aux débuts d’Internet.

Les entreprises C2C bénéficient d’une croissance autopropulsée par des acheteurs et des vendeurs motivés, mais sont confrontées à un défi majeur en matière de contrôle de la qualité et de maintenance technologique.

Cinq méthodes de livraison de valeur pour l’innovation en ecommerce

Si votre modèle commercial est la voiture, votre méthode de livraison de valeur est le moteur.

Comment allez-vous rivaliser et créer une entreprise de commerce électronique qui vaut la peine d’être partagée ?

Voici quelques-unes des approches populaires adoptées par les leaders de l’industrie.

1. D2C – Directement au consommateur.

En supprimant les intermédiaires, une nouvelle génération de marques grand public s’est bâtie une clientèle fidèle avec une croissance rapide.

Les détaillants en ligne comme Warby Parker et Casper établissent la norme en matière de perturbation verticale, mais des marques comme Glossier nous montrent comment D2C peut continuer à être un domaine d’innovation et de croissance.

2. Marque blanche et marque de distributeur.

La « marque blanche » consiste à appliquer votre nom et votre marque à un produit générique acheté auprès d’un distributeur.

Dans l’étiquetage privé, un détaillant engage un fabricant pour créer un produit unique qu’il vendra exclusivement. Avec l’étiquetage privé et la marque blanche, vous pouvez économiser sur vos investissements dans la conception et la production et rechercher un avantage technologique et marketing.

Par exemple, vous pouvez devenir un hébergeur web et héberger vos propres clients sous votre bannière en optant pour l’hébergement revendeur.

3. Commerce de gros.

Dans une approche de vente en gros, un détaillant propose son produit en vrac à prix réduit.

La vente en gros est traditionnellement une pratique B2B, mais de nombreux détaillants l’ont proposée aux consommateurs soucieux de leur budget dans un contexte B2C.

4. Livraison directe ou Dropshipping.

L’une des méthodes de commerce électronique qui à la croissance la plus rapide est le Dropshipping.

En règle générale, les dropshippers commercialisent et vendent des articles expédiés par un fournisseur tiers, comme AliExpress ou Printful. Les dropshippers agissent comme un intermédiaire en reliant les acheteurs aux fabricants. BigCommerce vous offre des outils faciles à utiliser permettent aux utilisateurs d’intégrer l’inventaire de fournisseurs du monde entier dans leurs sites vitrines.

5. Service d’abonnement.

Depuis les années 1600, les maisons d’édition en Angleterre utilisaient un modèle d’abonnement pour livrer des livres mensuellement à leurs fidèles clients. Avec le commerce électronique, les entreprises vont au-delà des périodiques et des clubs de fruits du mois. Aujourd’hui, pratiquement tous les secteurs ont vu l’arrivée de services d’abonnement pour apporter commodité et économies aux clients.

Comment choisir votre modèle de commerce électronique ?

Nous avons parlé de vos options plus larges pour choisir un modèle e-commerce, examinons maintenant les détails.

Voici quelques conseils qui vous aideront à créer un plan qui démarquera votre entreprise.

La clé ici est l’honnêteté et la recherche.

Passez du temps à vous renseigner sur le marché que vous ciblez et soyez honnête sur la valeur unique que vous pouvez apporter.

1. Bien connaitre votre clientèle

Considérez les attentes de vos clients lors en regard des produits que vous envisagez de vendre.

Vous avez plus de chances de réussir si vous comprenez bien leurs comportements et leurs habitudes et trouver des moyens de les améliorer ou d’économiser de l’argent.

Pour ce faire, vous devrez rechercher les points faibles dans la façon dont les choses sont actuellement faites.

C’est là que vous, en tant qu’innovateur, pouvez vous tailler une place.

2. Soyez créatif

Commencez par répondre à cette question: Que savez-vous mieux que quiconque ?

Soyez réaliste quant aux éléments que vous pouvez faire vous-même et pour lesquels vous aurez besoin de trouver de l’aide.

Il peut être difficile de connaître vos limites, mais cela vous aidera à prendre de meilleures décisions à long terme.

3. Le type de produit que vous vendez déterminera le type e-commerce?

Les particularités des marchandises que vous vendez ont un effet direct sur le choix du modèle e-commerce.

Par exemple, si vous fabriquez vos propres produits, vous voudrez peut-être envisager la vente en gros ou les abonnements pour couvrir les coûts de production.

Si vous êtes un distributeur des produits d’autres personnes, vous voudrez investir davantage dans le marketing direct et les stratégies qui augmentent le nombre de votre clientèle.

Distinguez-vous de la concurrence

Vous comprenez ce qui rend votre produit meilleur, mais les consommateurs le sauront-ils ?

Évaluez vos concurrents et assurez-vous que la raison pour laquelle votre produit est le meilleur choix est claire.

Êtes-vous en concurrence sur le prix? Sélection? Commodité?

De vos processus back-end à votre entreposage, en passant par votre marketing et l’expérience d’achat de votre site Web, votre valeur unique doit être claire.

À lire aussi

Meilleures Platefromes ecommerce

Meilleure Plateforme eCommerce

Mis à jours 30 mars 2022 Lorsque vous décidez de créer votre premier site e-commerce, …

Share via
Copy link
Powered by Social Snap