Home » Blog » Guide d’Installation d’un Hébergement Cloud WordPress Géré sur Cloudways – Partie 1

Guide d’Installation d’un Hébergement Cloud WordPress Géré sur Cloudways – Partie 1

Il existe des centaines d’options d’hébergement sur le web et chacune sont fournies avec plusieurs fonctionnalités différentes. Hébergement partagé, Hébergement WordPress Géré, VPS, Serveur Dédié, mais également l’hébergement Cloud. Si vous cherchez un hébergement cloud géré, Cloudways est l’un des premiers à s’afficher. Et ce n’est pas sans raison. Cloudways a été fondé en 2011 et a fourni depuis l’un des meilleurs services d’hébergement cloud géré. Nous allons alors nous pencher dessus.

Un petit aperçu sur Cloudways

Cloudways figure parmi les meilleurs fournisseurs d’hébergement cloud. Un hébergement cloud, comme son nom l’indique, c’est l’hébergement via les “nuage”. De manière générale, un grand nombre de serveurs matériels fonctionnent ensemble comme un seul système fournissant un hébergement stable et sécurisé pour des serveurs virtuels. Il a donc plus de performances, moins de temps d’arrêt, et cela à moindre coût, mais un hébergement web encore plus flexible.

 

 

Ce qui fait que Cloudways soit différent

Plusieurs sociétés d’hébergements bien connues proposent un hébergement cloud, mais chez Cloudways, c’est tout un autre niveau. Le cloud traditionnel est amélioré, pour vous proposer plusieurs options d’hébergement cloud géré, avec des fonctionnalités exceptionnelles.

Pour commencer, Cloudways utilisent les serveurs et les systèmes les plus récents (Nginx, Redis, MySQL, Varnish, Memcached et Apache pour être précis) pour assurer leur performance. En plus, leur plugin Breeze Cache est pré-installé et inclut des fonctionnalités pour l’exclusion de fichiers, le groupage et la minimisation, ainsi que la compression Gzip pour optimiser la taille des fichiers. Ces fonctionnalités combinées rendent l’hébergement Cloudways rapide et fiable.

Une autre grande raison qui différencie Cloudways de ses concurrents c’est la sécurité côté serveur fournie avec tous les plans proposés par la société. Plusieurs couches de protection sont déployées (pare-feu, identification à deux facteurs et liste blanche des IP) et tous les serveurs de leur plateforme sont toujours mis à jours automatiquement.

En plus, il est difficile de trouver un hébergeur qui vous permet une variété de choix de plateformes (DigitalOcean, linode, VULTR, Amazon, Google et Kyup), des installations illimitées, une collaboration en équipe, une mise à niveau facile du serveur, une console de compte simple d’usage (vous verrez des captures d’écrans plus bas), et les certificats SSL gratuits via Let’s Encrypt.

Les plans d’hébergement Cloud gérés de Cloudways

Maintenant que Cloudways vous a été présenté, vous devez jeter un œil aux plans qui vous seront proposés. Une des meilleures caractéristiques de Cloudways, c’est que vous pouvez choisir parmi plusieurs options d’hébergement pour s’adapter à votre budget et au besoin en données de votre site.

 

Vous pouvez commencer à partir de 10$ par mois pour un plan de serveur cloud. Vous pouvez choisir un plan personnalisé ou des plans moyens (il suffit de prendre contact). Tous leurs plans d’hébergement cloud géré vous permet d’ajouter autant d’installations de site que vous le souhaitiez.

Essayez Gratuitement CloudWays

 

Si vous êtes donc un développeur, vous pouvez facilement créer un certain nombre de sites provisoires pour les clients. Si vous n’êtes pas un développeur, et vous voulez déplacer votre blog vers Cloudways, vous serez aidé gratuitement pour effectuer votre migration vers le nouveau serveur.

Hébergement WordPress sur Cloudways

Si vous êtes convaincus que Cloudways est le bon hébergeur pour votre site (ou si vous voulez juste avoir un aperçu de ce que leurs hébergements ont à offrir) alors le guide qui suit vous sera nécessaire. Quels sont les pas à suivre pour configurer correctement votre serveur cloud ?

Compte Cloudways gratuit

Il y a un lien qui se trouve sur la page d’accueil de Cloudways pour commencer gratuitement. Vous serez redirigé vers la page d’inscription de Cloudways. Vous pouvez choisir de vous connecter avec votre compte LinkedIn ou Github mais il se peut aussi que vous préfériez utiliser votre email.

 

Entrez simplement votre adresse email et un mot de passe. Vous recevrez un email d’activation dans quelques minutes.

Dans votre email d’activation, cliquez sur le grand bouton vert pour activer votre compte.

 

Remarque: Si vous voyez une erreur lors de l’inscription, ou si vous ne recevez pas tout de suite l’email d’activation, ne vous inquiétez pas. Il vous suffit d’ouvrir la boîte de dialogue du support client qui est disponible 24h/24 e 7j/7, dans l’angle inférieur droit de la page Cloudways. Un technicien de support devrait pouvoir vous aider.

Configurez votre serveur d’hébergement Cloudways

Passons maintenant à la configuration de votre serveur pour héberger votre (vos) site(s) web. Après avoir cliqué sur le lien d’activation dans vote email, vous devrez avoir à l’écran ce qui suit.

 

Sélectionnez d’abord votre application. WordPress se trouve au plus haut, sachant que c’est l’une des plateformes web les plus populaires. Quatre options vous sont disponibles :

  1. Standard WordPress
  2. WordPress Plus WooCommerce
  3. WordPress Multisite
  4. Clean WordPress (sans optimisations Cloudways)

Choisissez celle qui correspond à vos besoins. Choisissez la première option, Standard WordPress, si vous n’êtes pas sûr. Il est facile d’ajouter WooCommerce plus tard ou même d’activer multisite à une date ultérieure. En plus, les optimisations Cloudways sont très pratiques.

Visiter CloudWays

 

Ensuite, ajoutez des noms personnalisés à l’application, le serveur et votre projet. Choisissez un nom qui puisse vous rappeler lequel de vos sites vous configurez.

Votre application sélectionnée, vous verrez les options disponibles pour votre fournisseur de cloud, la taille de votre serveur et l’emplacement de vos centres de données. Avec tous les plans, vous avez 3 jours d’essaies. Vous aurez ainsi une chance de tester l’hébergement. Actuellement, les options de fournisseurs disponibles incluent :

  • Digital Ocean : Stockage SSD avec 7 centres de données dans 3 pays.
  • Linode : Fournisseur de cloud avec 8 centres de données dans 3 régions.
  • VULTR : Stockage SSD avec 13 centres de données dans le monde.
  • Amazon EC2 : Taille de disque configurable, 8 centres de données dans 6 pays.
  • Google Cloud : 4 emplacements dans 3 continents, conçus spécialement pour les grandes entreprises ou les sites web qui nécessitent plus de ressources.
  • Kyup : Conteneurs Linux évolutifs.

Toutes les plateformes cloud de Cloudways proposent des services similaires, la différence la plus importante étant le prix et la fiabilité. Digital Ocean et VULTR offrent une bande passante presque illimitée à moindre coûts pour vos sites (les meilleures options pour les développeurs à petit budget). Amazon et Google, d’un autre côté, offrent une bande passante payante, ce qui signifie que vos frais mensuels seront plus élevés, mais vous serez tranquille, car votre site ne sera jamais limité sachant que vous payez pour chaque ressource utilisée.

 

 

En ce qui concerne la taille du serveur, faites de votre mieux pour choisir le plan que vous estimez correspondre à vos besoins. Si vous hésitez, choisissez une petite taille, car vous pouvez toujours ajouter plus de ressources à votre serveur plus tard. A tout moment, il est facile de mettre à niveau votre plan depuis la console de votre serveur (ce sera montré plus tard).

Une fois le fournisseur et la taille du serveur définis, il ne vous reste qu’à choisir l’emplacement du serveur. Il est mieux de choisir un serveur qui se situe près de votre audience principale. Si la majeure partie de votre trafic provient des Etats-Unis, choisissez un serveur qui se trouve dans ce pays.

 

Maintenant, vous êtes prêt à lancer votre serveur! Vous serez redirigé vers votre console, où vous verrez le temps estimé pour la configuration de votre serveur (l’installation ne diffère pas trop de cette estimation). En attendant, vous pouvez compléter votre profil avec des informations sur votre société.

Une fois la configuration finie, vous pouvez la gérer. Cliquez sur votre serveur pour ouvrir la console.

Gestion de votre serveur Cloudways

Parce que c’est la première fois que vous ouvrez la console de votre serveur Cloudways, alors une petite guide vous apprendra le résumé sur votre serveur, la barre de navigation, les actions et les détails disponibles.

 

Par défaut, vous serez sur l’onglet qui vous affiche vos Master Credentials (principales informations d’identification). Vous pourrez y modifier votre nom d’utilisateur et votre mot de passe, gérer les clés SSH, et afficher votre adresse IP.

La prochaine étape c’est l’onglet Monitoring. Plusieurs graphiques et options s’y trouvent pour garder un œil sur votre serveur et vos applications. Mais il existe deux options clé à surveiller. La première est votre Idle CPU (serveur inactif). On peut voir dans le graphique ci-dessus que le serveur est, la plupart du temps, dans la rangée de 95% à 100% de CPU libre, ce qui veut dire que le site possède encore beaucoup de place pour fonctionner. Si c’était l’inverse et qu’un nombre de cas significatif où le CPU libre était à 0%, alors il serait temps de passer à un serveur plus puissant.

 

 

L’autre graphique à surveiller c’est la Free Memory (mémoire libre). Les plans avec des petits serveurs peuvent fonctionner parfaitement avec seulement 15-50 Mo de mémoire libre, mais si c’est un plan avec 4 Go ou plus que votre entreprise a acheté, vous devez toujours avoir une mémoire libre supérieure à 100 Mo. Si ce n’est pas le cas, c’est un signe qu’il est temps pour vous de choisir un plan supérieur.

 

Après Monitoring vous verrez l’onglet Manage Services dans lequel vous pourrez voir les différents services Cloudways de base qui permettent à votre serveur de fonctionner. Cela inclut les services Apache, la mise e cache, la base de données et la surveillance facultative des applications (via New Relic). Ici, vous pouvez redémarrer vos différents services et vider votre cache.

 

Parce que vous utilisez WordPress, vous devez peut-être ajuster certains paramètres de votre serveur pour télécharger un fichier spécifique ou installer un plugin ou un thème volumineux. Tous ces paramètres de serveur ainsi que d’autres peuvent être trouvés dans l’onglet Setting & Packages de la console. N’oubliez pas de sauvegarder vos modifications.

 

La sécurité est le point le plus important pour tout site, et avec Cloudways il est plus facile de sécuriser le serveur. Cloudways entretient des pare-feu et implémente des correctifs de serveur régulièrement pour assurer la sécurité des installations. Toutes activités suspectes sont également surveillées.

 

 

Ainsi, dans le cas de plusieurs tentatives de connexion échouée suite à un oubli de mot de passe, il se peut que l’accès à votre compte soit bloqué. Pour éviter cela, modifiez les paramètres dans l’onglet Security de votre gestionnaire de serveur pour ajouter votre propre adresse IP à la liste blanche. C’est une option complètement facultative que la plupart d’utilisateurs peuvent s’en passer.

 

Si vous trouvez que plus d’espace sur le serveur vous sera nécessaire, vous pouvez facilement passer à un plan plus élevé à tout moment dans la section Vertical Scaling. Sélectionnez la taille supplémentaire de serveur dont vous aurez besoin et cliquez pour appliquer vos modifications (ce sera dans votre prochaine facturation mensuelle).

Les Backups sont également intégrées dans les options du serveur et par défaut, s’exécutent quotidiennement. Depuis cet onglet, vous pouvez activer les sauvegardes aussi souvent que vous le souhaitez, comme par exemple toutes les heures, ou une fois par semaine. Vous pouvez aussi activer les Local Backups (sauvegardes locales), pour qu’une copie de votre sauvegarde la plus récente vous soit téléchargeable via SFTP ou SSH, et que vous puissiez stocker vos propres sauvegardes sur votre ordinateur.

 

 

Même si les sauvegardes incluses sont excellentes, il est préférable d’utiliser un service comme VaultPress pour assurer de toujours avoir une copie complète de votre site à portée de mains.

 

SMTP est la dernière section dans votre gestionnaire de serveur. C’est une fonction intégrée qui permet d’utiliser un service de messagerie tiers comme passerelle pour envoyer des emails depuis votre serveur. Cliquez seulement pour choisir votre propre SMTP puis ajoutez et configurez votre fournisseur d’email, ou activez Elastic Email depuis vos extensions (notre prochaine étape).

Les extensions de Cloudways

Cloudways offre quelques Extensions utiles qui peuvent être accessibles depuis le gestionnaire de serveur. Pour activer ces extensions, cliquez seulement sur l’icône grille dans le menu principal.

 

Six modules sont actuellement disponibles, et les trois dernières options ajoutent plus d’options de configuration à votre serveur après activation :

  1. DNS Made Easy : Par défaut, Cloudways ne fournit pas un DNS pour gérer vos noms de domaines, mais vous permet d’utiliser votre propre serveur DNS tiers (comme GoDaddy), ou vous pouvez vous abonner au service DNS Made Easy. Vous pouvez commencer en payant 2,5$/mois pour un maximum de 5 domaines. Une activation manuelle par un personnel de Cloudways sera nécessaire. Une fois activée, cet extension sera mis en attente jusqu’à ce qu’un membre du support puisse approuver votre modification.
  2. Rackspace Email : Pour ajouter un service d’email à votre site web, vous pouvez activer le module Rackspace Email. Ce service n’est qu’à 1$/mois par email. L’extension doit être également activée manuellement par le support technique de Cloudways. Quand vous activez donc ce module complémentaire, il sera mis en attente jusqu’à ce qu’un technicien vous contacte pour les derniers détails sur la configuration de boîte mail.
  3. Elastic Email : Pour un volume élevé mensuels d’emails, envisagez l’option Elastic Email car elle vous permet de contacter votre liste de diffusion de manière simple et rapide. Les forfaits commencent à 0,10$/mois pour 1000 emails (des remises sont appliquées pour des volumes plus élevés). Vous n’avez qu’à activer l’extension et attendre que l’équipe de Cloudways vous confirme l’activation de votre abonnement. Ce module est également géré depuis la section Server Management Extensions.
  4. Application Migration : Pour déplacer votre site WordPress depuis un autre hébergeur, ce module complémentaire est le moyen le plus simple de commencer votre migration vers Cloudways. La première migration est gratuite, et les déplacements supplémentaires sont au prix de 25$ (ou 49$ pour un multisite).
  5. Application Upgrade: Vous voulez une version spécifique de WordPress? Utilisez ce service premium (à partir de 50$) pour qu’un professionnel chez Cloudways s’occupe de gérer la mise à niveau pour vous.
  6. CloudwayCDN: Si vous incluez CloudwaysCDN dans votre forfait, vous pouvez alors vérifier quelles installations de WordPress y sont liées. Grâce aux CDN, vous pouvez accélérer votre site, donc si CloudwaysCDN est dans votre plan, utilisez-le.

Vous avez maintenant bien exploré les paramètres et les services de votre serveur. Nous allons aborder la suite, c’est-à-dire les paramètres d’applications, ainsi que le démarrage de WordPress, dans la deuxième partie de cet article.

Essayer CloudWays

Check Also

Quand utiliser Ajax et quand ne pas le faire

On n’a jamais été un grand fan de JavaScript mais on a toujours été ravi …